La corvée d'eau

Dans la ville de Valence, ADOS intervient dans des classes de primaires dans le cadre du programme Coop'Agglo, qui est mis en place par Valence Romans Agglo en prolongement de sa coopération avec la ville de Waoundé au Sénégal. Ce programme à pour objectif de sensibiliser petits et grands aux enjeux liés à l'eau et à l'environnement tout en leur permettant une ouverture sur le Sénégal et le monde.


Au cours des interventions en classe, l'équipe d'ADOS présente notamment aux élèves valentinois·es "la corvée d'eau". Nous avons retenu certaines questions des enfants, auxquelles nous répondrons ci-dessous.


Qu'est-ce que c'est que la corvée d'eau?

La corvée d'eau est significative d'un accès limité à l’eau. C'est une tâche traditionnellement réservée aux filles et aux femmes, qui doivent ramener de l'eau au foyer, on la définit par un temps de collecte de plus de 30 minutes aller-retour (y compris l’attente et la durée de remplissage).




En France, aussi? Avant, comment faisait-on?

Les enfants des classes valentinoises, n'ont généralement pas connu cette pratique. En France, jusqu'au XIXème siècle "porteur d'eau" était un métier, on pouvait même avoir une spécialité "garçon de lavoir", dont la spécificité était de transporter l'eau chaude aux blanchisseuses. Mais depuis les années 80% la quasi-totalité des français·es ont un accès direct à l'eau potable.



Pourquoi ce sont les filles et les femmes qui s'en chargent?

Souvent on répond à cette question par une plaisanterie "car elles sont plus fortes!", avant d'expliquer que c'est en réalité car ce sont elles qui sont en charge du foyer et des tâches domestiques, spécialement de la cuisine et du ménage, tâches gourmandes en eau.




Quels sont les problèmes liés à la corvée d'eau?

Différents problèmes sont néanmoins liés à cette pratique. Tout d'abord le stockage de l'eau augmente le risque de contamination et donc de maladie pour celles et ceux qui la consomment.

Ensuite, c'est autant de temps que les femmes et les filles ne dédient pas à leur scolarité ou au développement d'activité génératrice de revenus et cela ne favorise pas la réduction des inégalités entre les hommes et les femmes.



sources : https://www.unicef.org/drcongo/rapports/incidences-sociales-de-la-corv%C3%A9e-de-leau-en-milieu-rural-chez-les-filles

https://www.unicef.org/fr/communiqu%C3%A9s-de-presse/la-collecte-de-l%E2%80%99eau-est-souvent-une-immense-perte-de-temps-pour-les-femmes


7 vues0 commentaire

© 2023 par ADOS pour les établissements scolaires de Drome - Ardèche et du Sénégal

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now