Comment fonctionne un centre de tri? par les collégiens de Lapassat

Mis à jour : 26 juin 2019


Le 5 février 2019, la classe de 4eme2 du collège Lapassat a visité le CENTRE DE TRI de Portes lès Valence. Le SYTRAD signifie Syndicat de traitement des déchets Ardèche-Drome.

Chaque année il réceptionne près de 26 500 tonnes de déchets recyclables issus des 13 collectivités membres du SYTRAD soit 351 communes et plus de 510 000 habitants.

Les batiments du SYTRAD


Il a pour fonction de séparer et de conditionner les emballages provenant, d’une part, du conteneur ou du bac bleu (papiers/ cartons) et, d’autre part du conteneur ou du bac jaune ( bouteilles et flacons plastiques / emballages métalliques / briques alimentaires).


Différentes poubelles de tri sont mis à la disposition des habitants :


Le Bac Jaune : on y met les emballages métalliques (canettes, boites de conserves, papier aluminium...), Bouteilles, bidons, flacons en plastiques et briques alimentaires

Le bac Bleu : on y met papiers de bureau, journaux, cartonnettes (boites de céréales, de biscuits, de pizzas…)

Le bac vert : on y met le verre (mais ça ce n’est pas le SYTRAD qui s’en occupe. Il est directement acheminé vers une verrerie).

Le bac noir : on y met tous les déchets non recyclables et non dangereux (sacs, et films plastiques, barquettes polystyrène, mouchoirs en papier, déchets alimentaires).




Une fois arrivés, nous nous sommes séparés en deux groupes, une des animatrices nous a montré un film qui parle de l’activité principale de l’organisation, ainsi que le traitement des déchets. Ensuite, une autre animatrice nous a équipés d’écouteurs et de gilets jaunes, pour aller voir les machines pour trier les cartons et avoir une idée sur le déroulement de cette activité.


Réception et Contrôle d'accès

Les camions sont pesés et identifiés, en entrée et en sortie de site, grâce au pont bascule. Les données sont ensuite envoyées au bureau de contrôle. Une fois le contrôle terminé, les camions pénètrent dans une zone fermée puis déversent leur chargement sur une aire de réception.



Les trémies d'alimentation sont des entonnoirs dans lesquels sont versés des produits. Dans cette première phase de "tri", les papiers et cartons, issus du bacs bleus, et les plastiques, briques alimentaires et les métaux issus des bacs jeunes sont chargés dans deux trémies distincts.


Le tri du bac jaune :

Les déchets vont d’abord dans une cabine de pré-tri où des agents enlèvent les gros déchets que les machines ne peuvent pas enlever (par exemple les « erreurs » de tri comme des roues de voitures, des panneaux de signalisations, etc). Ces déchets iront à la déchetterie.

Les déchets métalliques eux sont captés par des aimants et mis en pack de 20 kilos.



Pour les autres déchets, on utilise des trieuses optiques : il y a trois trieuses et trois étapes.

- Dans la première trieuse, les bouteilles transparentes sont séparées des bouteilles opaques et de tous les autres emballages.

- La deuxième sépare les bouteilles foncées

- La dernière sépare les briques alimentaires des packs d’aluminium

Chaines de tri pour les bacs bleus :


Des tas de dechets

On y trouve plusieurs machines comme le « décartonneur » : il sépare les cartons en fonction de leur taille. Les gros cartons vont dans un box de stockage. Les petits cartons et les papiers vont dans la cabine de tri. Ils passent alors dans une autre machine, le séparateur à "cartonnettes" qui les tries en deux familles : d’un côté les journaux, revues magazines et d’un autre côté les cartons et "cartonnettes".



Les cabines de pré-tri et de contrôle de qualité

On y trouve plusieurs machines comme le « décartonneur » : il sépare les cartons en fonction de leur taille. Les gros cartons vont dans un box de stockage. Les petits cartons et les papiers vont dans la cabine de tri. Ils passent alors dans une autre machine, le séparateur à cartonnettes qui les tries en deux familles : d’un côté les journaux, revues magazines et d’un autre côté les cartons et cartonnettes.


Stockage et Expédition

Une fois triés par les machines et les agents, les différents matériaux tombent dans des box situés en dessous des deux chaînes de traitement. Ils sont ensuite compressés en balles puis stockés avant d’être vendus à des industriels qui vont leur donner une seconde vie. Chaque balle pèse plusieurs centaines de kilos.



Les déchets de la poubelle noire

Ils ne vont pas au Sytrad !

Ils sont triés en déchets alimentaires et déchets non alimentaires.

Les déchets alimentaires vont dans un centre de valorisation organique à Etoile sur Rhône, à St Barthélémy de Vals ou à Beauregard Barret où ils sont transformés en compost.


Les déchets plastiques (sacs, barquettes, films plastiques peuvent être transformés en combustibles pour remplacer les énergies fossiles (comme le pétrole)

Enfin, les déchets non réutilisables et non dangereux sont enfouis dans une grande fosse.


Quelques exemples de seconde vie des déchets

40 vieux papiers = 1 journal

27 bouteilles et flacons plastiques = un pull polaire

11 bouteilles de lait = un arrosoir.

6 briques de lait = 1 rouleau de papier toilette

120 canettes en aluminium = 1 trottinette

1 bouteille de verre = 1 bouteille de verre




Conclusion

Nous avons appris que malheureusement, pas assez de personnes ne trient correctement leurs déchets et cela a de lourdes conséquences : cela coûte cher et de plus, la fosse qui accueille les déchets non recyclables sera bientôt remplie.

Le tri sélectif permet de limiter l’impact de notre consommation sur l’environnement en recyclant les déchets au lieu de les détruire. Nous avons également pu voir que beaucoup de processus sont automatisés, mais qu'il y a tout de même plusieurs ouvriers dans l'usine de traitement.


En espérant que cette présentation vous a apportés autant d'informations qu'à nous !

Les élèves de 4ème 2 du collège Lapassat, à Romans sur Isère.

18 vues

© 2023 par ADOS pour les établissements scolaires de Drome - Ardèche et du Sénégal

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now